Recette de cookies irrésistibles, façon Pierre Hermé

La semaine dernière, j’ai eu une folle envie de bons cookies au chocolat. Je cherchais une bonne recette avec laquelle je pouvais être sûre de ne pas avoir de mauvaise surprise. Pour cela, rien de mieux que de se baser sur le savoir-faire d’un chef pâtissier, et dans ce cas, un champion du monde de la gourmandise, j’ai nommé Pierre Hermé.

Les photos parlent d’elles-même, le résultat était parfaitement irrésistible. Quelques jours plus tard, je refaisais déjà la recette pour une vingtaine de nouveaux cookies… Quand l’appétit va, tout va !

Voici les ingrédients et les consignes de préparation données dans le Larousse du chocolat par Pierre Hermé (éditions Larousse, 2009), accompagnés de mon humble petit grain de sel, en couleur. Parce que oui, j’ai osé ne pas tout faire à la lettre comme le grand chef, mais je vous laisse libre de faire votre propre arbitrage. C’est parti 👨‍🍳 👩‍🍳 !

Préambule : le choix d’ingrédients de qualité (farine, beurre, levure, chocolat, …) contribue de manière importante au succès et au bon goût du résultat final. Tous les ingrédients doivent également être à température ambiante (les oeufs notamment).

  • Pour 30 cookies environ 24 cookies pour moi, et j’aimais bien leur taille !
  • Préparation 15 minutespour moi c’est 45 minutes, no comment !
  • Réfrigération : 2 heures – étape à ne zapper sous aucun prétexte !
  • Cuisson : 12 minutes par fournée
  • Ustensile : j’ai tout fait au batteur électrique n’ayant pas de robot boulanger

Ingrédients :

  • 225 g de farine
  • 5 g de levure chimique
  • 2 g de bicarbonate de sodium officinal c’est à dire, alimentaire.
  • 150 g de beurre mou – bio si possible !
  • 240 g de cassonade – j’ai mis entre 10 et 20 g de moins, juste pour la conscience…
  • 5 g de fleur de sel – si vous utilisez du sel fin, ce ne sera pas pareil, c’est le moment d’investir dans cette merveille.
  • 1 oeuf et demi (75 g) – J’ai simplement mis un oeuf, car je ne voyais pas comment couper l’autre en deux ! Et élevé en plein air, voire bio.
  • 120 g de noix de pécan
  • 240 g de chocolat noir à 70 % de cacaoj’ai utilisé une tablette Lindt ‘à cuisiner’ 70 % de 180 g et c’était suffisant. J’insiste sur le 70 % de cacao, ça donne un vrai goût chocolaté tandis que la plupart des tablettes dessert n’ont que 52 % de cacao.
  • Je me suis permise d’ajouter une petite cuillère à café d’extrait naturel de vanille…

  1. Coupez le beurre en morceaux et mixez ceux-ci dans le bol d’un robot jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de petit morceaux apparents et que le mélange devienne crémeux. Incorporez la cassonade et le sel. Mixez de nouveau jusqu’à ce que le sucre soit mêlé au beurre. Ajoutez les oeufs. Mixez pendant encore 3 minutes.
  2. Tamisez la farine avec la levure et le bicarbonate.
  3. Hachez grossièrement les noix de pécan –et je les ai faites griller quelques minutes dans une poêle bien chaude. Coupez le chocolat en petits morceaux. Incorporez noix de pécan hachées et morceaux de chocolat à la pâte en même temps que la farine tamisée. Mixez de nouveau pendant 2 ou 3 minutes.
  4. Retirez la pâte du bol et donnez-lui la forme d’une boule. Roulez-la de façon régulière sur une feuille de papier sulfurisé pour lui donner la forme d’un boudin de 6 cm de diamètre. Enveloppez-la de film étirable. Gardez-la 2 heures au réfrigérateur.
  5. Préchauffez le four à 170°C (therm. 5-6) – en laissant la plaque sur laquelle vous ferez cuire les cookies à l’extérieur du four afin de la garder froide.
  6. Sortez la pâte du réfrigérateur. Retirez le film étirable. Détaillez des rondelles de 1cm d’épaisseur dans le boudin de pâte – chaque biscuit devra contenir la même quantité de pâte pour cuire de façon homogène. Disposez-en une série sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé – de mon côté, j’ai roulé chaque tranche en boule. Enfournez et laissez cuire 12 minutes. Recommencez l’opération jusqu’à épuisement de la pâte. Laissez refroidir les cookies sur une grille – attention, laissez passer quelques minutes à l’air ambiant avant de les manipuler, ils sont encore tout mous quand ils sortent tout juste du four.

Bonne dégustation ! Si vous avez testé la recette, n’hésitez pas à partager votre avis en commentaire.

Retrouvez aussi Le chat urbain sur Facebook et Instagram !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s